02/07/2004

La bière de la semaine: la « Postel » blonde

Après, les « Trappistes » évoquées les semaines précédentes, place maintenant à une bière d’abbaye : la « Postel ».

 

Cette abbaye fut fondée vers 1135 comme « annexe » de l’abbaye de Floreffe.  La brasserie fut construite en 1611 et resta en activité jusqu’à la Révolution Française.  Lorsque l’abbaye rouvre ses portes en 1847, l’activité brassicole ne reprend pas et en 1943, les pères décident même de vendre les cuves.

 

Il faudra attendre 1953, pour voir réapparaître la « Postel » lorsque les pères passent un accord avec la brasserie « Campina » à Dessel.  En 1988, celle-ci est reprise par « Alken-Maes » avant d’être définitivement fermée.  Toutefois, depuis cette époque, la production de la « Postel » a été poursuivie par la brasserie « Affligem – BDS » (anciennement De Smedt) à Opwijk.

 

A l’origine, la « Postel » était une « double » (brune) à 7% vol.  Par la suite, fut produite une « triple » (blonde) à 8,5% vol. C’est cette dernière que je déguste régulièrement à l’apéritif. Pendant la période des fêtes de fin d’année, on trouve aussi une « Christmas ».

 

Voici ce que dit Christian Deglas (voir le livre « Le goût de la bière belge » présenté la semaine passée) de la Postel blonde : « De prime abord, elle impressionne moins à la première gorgée, mais s ‘émancipe bien vite en bouche. … Cette blonde capricieuse, aux allures inoffensives, sort très rapidement ses griffes, par une amertume très soutenue, mais jamais agressive.  Elle laisse un long arrière-goût dans la même lignée que son amertume avec toutefois plus de piquant, et remplit fort bien aussi un rôle apéritif, bien que sa fonction digestive ne soit pas à dédaigner non plus ».

12:58 Écrit par beerfan02 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Écrit par : | 02/07/2004

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.